Rencontre-débat - Le Grand Paris et le séparatisme social - Samedi 6 février à 15h30

Samedi 6 février à 15h30.
Rencontre-débat avec Hacène Belmessous et Jean- Pierre Dumas.
Le Grand Paris et le séparatisme social.

Pour qui fait-on les villes et comment les luttes de la Zad à Notre-Dame-des-Landes et les mobilisations citoyennes à la Ferme du Bonheur, à Nanterre, peuvent-elles aider à inventer et imposer un droit à la ville, à produire de l’égalité et contrer ces formes urbaines de séparatisme social, à l'exemple de ce qui se développe à travers cette gigantesque machine antidémocratique qu'est le Grand Paris ? L’enquête sociopolitique de Hacène Belmessous, qui s'appuie sur une résidence d'écrivain à la Ferme du Bonheur, dessine à partir d’expérimentations et de batailles locales ce que pourrait être une autre ville. Il dresse un état des lieux du monopole des expertises du lobby marchand qui essaye de produire la ville sans ceux qui l’habitent.
Lors de cet après-midi, nous proposerons également en lecture un extrait d'une pièce qu'il vient d'écrire à laquelle il compte donner vie avec le metteur en scène de théâtre Jean-Pierre Dumas.

Hacène Belmessous est spécialiste des questions urbaines et auteur de plusieurs ouvrages : Mixité sociale : une imposture ; Retour sur un mythe français ; Le Nouveau Bonheur français, ou le monde selon Disney ; Les Minorisés de la République ; Opération banlieues. Comment l’État prépare la guerre urbaine dans les cités françaises ; Le Grand Paris du séparatisme social.
Jean-Pierre Dumas est metteur en scène, réalisateur, acteur et scénariste. Il crée sa propre compagnie Paradoxale Cie avec laquelle il interprète plusieurs spectacles dont : Jeu de l’amour et de la vanité d’après Marivaux au théâtre de l’Aquarium ; Sextuor Banquet d’Armando Llamas au théâtre de la Tempête ; Corps de police de Thierry Illouz au théâtre de L’Opprimé ; Di-l’aime montage d'après René Girard à Anis Gras. Il anime également Controverses débats publics mensuels et intervient en milieu scolaire.


Adultes

0 commentaires:

Publier un commentaire